REEM AL FAISAL, PHOTOGRAPHE, LUMIERE ET PRESENCE

« J’aime à me définir comme une artiste musulmane, issue de la culture et de l’histoire de mon Arabie Saoudite natale (…) »

Cette photo est la couverture du livre « DIWAN AL NOOR » de REEM AL FAISAL, un voyage photographique à travers la lumière, l’eau et les gens, publié en 2001 chez Miracle Publishing.

Toutes les photos sont soumises au copyright de REEM AL FAISAL, que nous remercions chaleureusement de nous avoir permis de publier sur notre site.

« Dans mon art, je cherche à montrer les signes du Divin dans la nature et dans l’homme.Pour moi, la lumière est l’une des nombreuses manifestations de Dieu qu’ il lance sur le chemin de notre vie pour nous rappeler sa présence constante en nous et partout.Chaque photographie est un modèle de lumière et d’ombre. Pour moi, la photographie est un moyen de louer Dieu dans l’univers. »

(NB :
En 2007, REEM AL FAISAL a présenté l’exposition « La Présence Divine » à Dubaï, et en 2003 à la Galerie Agathe GAILLARD, son agent à Paris).

Pour toute information sur cette grande artiste, consultez son site www.reemalfaisal.com

Reem AL FAISAL est une princesse de l’esprit qui par son humilité et son épure sait nous transmettre l’essentiel, la juste étincelle de lumière.Dans cette sélection de photos, vous saisirez l’instantané d’une présencequi accompagne la « Oumma », la communauté musulmane des croyants, de Damas à Istambul, en passant par La Mecque.Vous pénétrez dans le « Haram », l’interdit, et là, vous vous attendiez à l’extrême, à la séparation avec notre monde.

Et pourtant, dans l’objectif de Reem, c’est l’inverse qui se produit : vous êtes conviés à partager la proximité, l’ humanité que ne voyiez pas chez votre voisin lointain et immédiat.

Une bonne photo vaut mieux qu’un laborieux discours sur la paix abrahamique.

Salam.

« Noor an Noor », « Dieu est Lumière sur Lumière.
Publicités

LA BIBLE, GRAVURES 19° S, D’APRES GUSTAVE DORE

GRAVURES ENCADREES D’APRES GUSTAVE DORE – LA BIBLE

A VENDRE 60 € – 80 € PIECE

Un lot exceptionnel de gravures (19° siècle) est à vendre,sur le thème de la Bible hébraïque et du Nouveau Testament, illustrés par le grand et inégalé artiste Gustave DORE, avec différents encadrements de qualité possibles,rehaussés par de belles marie-louises, aux codes couleurs interprétatifs.

Abraham reçoit la visite de trois Anges

CHAQUE GRAVURE ENCADREE, SELON LE FORMAT :

– 24 x 30 : 60 €

– 30 x 40 : 80 €

(Frais d’expédition en sus – Livraison gratuite sur Paris)

Investissez dans un bien artistique et spirituel, qui deviendra de plus en plus rare, et que vous pourrez transmettre.

Offrez ce cadeau original pour une Bar ou Bat Mitsva, ou une communion solennelle…

LA BIBLE ILLUSTREE, NOTRE HERITAGE JUDEO-CHRETIEN
GRAVURES (19° S) D’APRES GUSTAVE DORE

Isaac bénit Jacob

CALLIGRAPHIES DE FRANK LALOU

YESCHOUAH-JESUS

EXPOSITION-VENTE AU CENTRE « L’AUTRE RIVE »
15, rue Saint Georges 35000 RENNES –  T : 02 99 63 33 96
Ouvert tous les jours, sauf jours fériés, de 14h à 18h,
du 15/12/2010 au 15/2/2011
 

Le repas pascal

(Vente à l’issue de l’exposition, mais vous pouvez réserver dès maintenant l’œuvre de votre choix.)
Exposition à "L'Autre Rive"
Une idée de cadeau originale, la transmission spirituelle par une œuvre d’art :
–    Gravure(s )19° siècle d’après Gustave DORE sur le thème de la Bible (Ancien et Nouveau Testaments),
–    Calligraphies hébraïques de Frank LALOU.
Nous pouvons vous conseiller sur le choix de l’œuvre.
Notice explicative (extrait du passage de la Bible concerné par la scène illustrée) présente au dos de chaque cadre.
Par exemple, l’enfant grandira avec ce cadeau, qui le suivra dans sa vie d’adulte, pour le transmettre un jour à son tour.
C’est un véritable investissement, matériel et spirituel, issu de notre héritage judéo-chrétien, précieux au 21° siècle…
NB : Site de Frank LALOU : http://www.lalou.net
EN BREF…LA BIBLE SELON GUSTAVE DORE

Gustave DORE est l’un des plus grands illustrateurs français, de renommée internationale. Né en 1832 à Strasbourg, il était aussi graveur, peintre et sculpteur.
Il illustra La Bible dite de Tours, mise en forme par Bourassé et Janvier, vers 1866, avec 235 gravures. Il mourut en 1883, à 51 ans, laissant plus de 10000 œuvres derrière lui.
Les gravures présentées ici, comme toutes celles du catalogue de l’artiste, ont été interprétées et réalisées par différents graveurs d’après ses dessins, selon son souhait.
Vous découvrez ici dix gravures au titre de l’Ancien Testament, et dix pour le Nouveau Testament.
La première série commence par « Isaac bénit Jacob », et nous rappelle que dans la première Alliance, selon le Psaume 78, 5 :
« L’Eternel a établi un Code en Yaacov, et institué une loi en Israël… »
La seconde série débute par « Le repas pascal », de fait le Seder de Pessah, à la jointure judéo-chrétienne, qui annonce le sacrifice de la nouvelle Alliance.
Yéshouah (Jésus) dépasse l’espérance messianique juive pour s’incarner comme Fils de Dieu et Christ dans une mission universelle.
Le génie de Gustave Doré, et de ses graveurs, est de nous montrer que la Bible est d’abord le Livre des générations, symbolisant l’histoire humaine, dans la trame commune d’un même rouleau, sans la séparation formelle des Testaments.
Sous son trait, des Patriarches à l’époque de Jésus, tous ses personnages ont un air de famille, véritables archétypes récurrents, mettant en scène la tribulation collective visant à créer la relation à un Dieu « qui a besoin de l’homme pour exister » (en référence à la pensée d’Abraham Heschel).
Ces images peuvent donner la nostalgie d’un Orient ancien, et d’une communauté d’esprit judéo-chrétienne qui fonctionna jusqu’en 150 après Jésus-Christ. Elles peuvent aussi travailler à façonner notre « orient intérieur » dans le processus d’individuation du mystère de l’âme.
« La Loi qu’avait donné Dieu à Moïse était écrite feu noir sur feu blanc. » (Midrach Tanhouma BERESCHIT 1).
Ces quelques calligraphies de Frank LALOU, unique artiste-calligraphe hébraïque de France, né à Marmande en 1958, nous ramènent à la forme initiale de la Bible hébraïque, reposant sur deux pôles, le feu noir des lettres alimentant le feu blanc des rouleaux de la Thora.
Par extension, nous pourrions parler du « feu gris » complémentaire de la « marque » Gustave Doré, amplifiant l’éventail de toutes les péripéties de l’aventure humaine, entre le bien et le mal, en marche vers Dieu, transmises par la Bible.
En final, vous pourrez aussi découvrir deux triptyques originaux, avec différentes écritures en calligraphies :

Pièce du Triptyque, en grec, de la Prophétie de Jean XXIII (calligraphie de Frank LALOU)

– la prophétie de Jean XXIII sur la renaissance du christianisme par Frank LALOU,

Triptyque "Paix-Shalom-Salam" (Frank LALOU & André MARZUK)

– une variation sur « Paix-Shalom-Salam » par Frank LALOU et André MARZUK.

Triptyque "Paix-Shalom-Salam" (Frank LALOU & André MARZUK)

Bonne visite et joyeuses fêtes.
Eric LE NOUVEL
CATALOGUE DE L’EXPOSITION
1.    GRAVURES XIX° siècle d’après GUSTAVE DORE
(Format 24 x 30 : 60 €    – format 30 x 40 : 80 €    )
ANCIEN TESTAMENT
 

Cham maudit par Noé

1- LA BIBLE : Cham maudit par Noé…80 €
2- LA BIBLE : Isaac bénit Jacob…80 €

Rachel au puits (Jacob chez Laban)

3- LA BIBLE : Jacob chez Laban (Rachel au puits)…80 €

Joseph vendu par ses frères

4 – LA BIBLE : Joseph vendu par ses frères…80€

Moïse fait jaillir l'eau du rocher

5- LA BIBLE : Moïse fait jaillir l’eau du rocher,

Mort de Samson

6- LA BIBLE : Mort de Samson…80 €

Triomphe de Mardochée

7- LA BIBLE : Triomphe de Mardochée…80 €

Les 3 jeunes hommes dans la fournaise

8- LA BIBLE : Les trois jeunes hommes dans la fournaise…80 €

Festin de Balthazar

9 – LA BIBLE : Festin de Balthazar ( Prophète Daniel)…80 €

Mort d'Absalom

10- LA BIBLE : Mort d’Absalom…80 €
NOUVEAU TESTAMENT
11- LA BIBLE : Le repas pascal…60 €

La Nativité

12- LA BIBLE : La Nativité…60 €

Marie-Madeleine repentante

13- LA BIBLE : Marie-Madeleine repentante…80 €
Résurrection de la fille de Jaïre
14- LA BIBLE : Résurrection de la fille de Jaïre…80 €

Jésus présenté au peuple

15- LA BIBLE : Jésus présenté au peuple…80 €

Jésus succombant sous sa Croix

16- LA BIBLE : Jésus succombant sous la Croix…80 €

Le Christ descendu de la Croix

17- LA BIBLE : Le Christ descendu de la Croix…80 €

St Pierre et St Jean guérissant un boïteux

18- LA BIBLE : Saint Pierre et Saint Jean guérissant un boîteux…80 €

St Paul sur le chemin de Damas

19- LA BIBLE : Saint Paul sur le chemin de Damas…80 €

L'Ange montre Jérusalem à St Jean

20- LA BIBLE : L’Ange montre Jérusalem à Saint Jean…80 €
2.    CALLIGRAPHIES ORIGINALES DE FRANK LALOU
1.    YESHOUAH-JESUS…25 €
« ELOHIM » – calligraphie de Frank LALOU
2.    ELOHIM…25 €
3.    SHEKHINAH-la Présence divine…25 €

Lettres SHIN - calligraphie de Frank LALOU

4.    SHIN (calligraphie imprimée)…20 €

"HESED-Miséricorde" - calligraphie de Frank LALOU

5.    DAVAR-HESED / PAROLE-MISERICORDE…30 €
6.    EIEH ASHER EIEH – JE SUIS CE QUE JE SERAI…30 €

EMeT, Chemin de Vie

7.    EMET, CHEMIN DE VIE…25 €
8.    TRIPLE YOD…20 €
9.    ALEPH…25 €

"ALEPH" - calliraphie de Frank LALOU

10. QUADRUPLE EL…30 € (ou les 4 directions de la MERKABAH, le Char Céleste, selon EZECHIEL)
11. RASSEMBLEMENT DES ETINCELLES…30 €

"BAR SHEM-Fils du Nom" calligraphie de Frank LALOU

12. BAR SHEM…30 €   (Fils du Nom, Fils de Juif)

"CIEL-TERRE" calligraphie de Frank LALOU

13. CIEL-TERRE…30 €
14. ALPHA-OMEGA…20 €
15. AGAPÊ…25 €
16. PROPHETIE DE JEAN XXIII (TRIPTYQUE)…250 €
ET EN EXPOSITION SEULE :

– TRIPTYQUE « PAIX, SHALOM, SALAM » Calligraphies de Frank LALOU, meuble et décorations d’André MARZUK.
– « Transfert de la Couronne d’épines à Notre-Dame de Paris » Gravure 19° siècle, artiste inconnu.
Pour tout renseignement ou commande,
CONTACTEZ MOI
contact@rose-damas.com

FRANK LALOU, L’ALLIANCE DES LETTRES

DE L’EVANGILE DE THOMAS A LA CHAIR DES LETTRES

(Toutes illustrations (c) Frank LALOU)

« Né à Marmande en 1958 en terre chrétienne, Frank LALOU a été bercé par la culture juive du Maroc de ses parents.

Plus tard, il s’initie au Zen, ce qui fait de lui un homme situé au carrefour de différentes traditions spirituelles.

Pourtant, c’est à l’âge de 30 ans qu’il se convertit à sa propre religion : le judaïsme.

Il décide d’étudier l’hébreu et, au moyen de la calligraphie, de faire résonner en lui le texte biblique.

Depuis plus de 20 ans, Frank LALOU se consacre entièrement à son art, crée de nombreux livres uniques, publie différents ouvrages illustrés, et multiplie les expositions en France et à l’étranger. » (cf. Albin Michel)

Nous vous convions à un parcours à travers un résumé des multiples expressions des Lettres tracées avec amour par Frank, en souvenir de l’Alliance du Verbe, quand l’hébreu est roi.

BeReSHiT, Au Commencement, Dans le Principe...

« Au Commencement, les Lettres étaient cachées : le Saint, Béni-Soit-Il, les contemplait et en faisait ses délices. » (Zohar)
« Dieu est Feu »

SHIN

« L’éternel retour du Féminin nous rappelle que « La fente de la Femme Obscure Est source du Ciel et de la Terre » comme l’annonçait le Tao-Tö-King (Livre du Principe efficace) en Chine voici 2500 ans.Ce féminin-là affleure par périodes, variant ses visages selon les cultures, intense chaque fois ; nous rappelant à notre origine, nous rappelant à notre fin ultime. »
in La Fin’ Amor du regretté Jean-Claude MAROL – Ed. du Seuil.
     
Frank LALOU laisse de nombreuses traces graphiques pour nous guider
dans notre chemin initiatique à travers les Lettres.Véritable homme de la Tradition, sa quête ultime est de transmettre
« la racine qui le porte » dans la communauté des vivants.Rappelons le flux ininterrompu de ses publications :-  » La Calligraphie de l’Invisible  » – Albin Michel, 1995.

–  » Le Grand Livre du Cantique des Cantiques  » – edition bilingue
avec Patrick Calame, Albin Michel, 1999.
–  » Le Cantique des Cantiques » – Albin Michel, 2000.
–  » Les Psaumes » – édition bilingue avec Patrick Calame,
Albin Michel, 1999.
–  » L’Evangile de Thomas  » – Albin Michel, 1999.-  » Thème et variations (sur le Psaume 23) » – Alternatives, 1995.
–  » Le Silence de l’Etoile », avec Corinne Pasqua – Alternatives, 1998.
–  » Genèses », avec jean Bottéro – Alternatives, 1999.
–  » Je t’aime  » – Alternatives, 2000.
–  » tes seins sont des grenades. » – Alternatives, 2002.
–  » Les Lettres hébraïques » – Alternatives, 2005.-  » Ne blâme pas ceux qui s’envivrent  » – (Omar Khayyam) –
chez William Blake, 1990, etc.-  » Les voyelles du désir », « Le Colloque des Anges », « Sept Roses plus tard »
avec Marc-Alain Ouaknin (1994-1998),
–  » La Coronne de Sainteté » avec André Chouraqui (1998),
chez Fata Morgana.Les Méthodes de Calligraphie :
-« Apprendre à calligraphier l’hébreu » – EDIFRA, 1994.
-« Initiation à la Calligraphie hébraïque »- FLEURUS, 2004.
-« Initiation à la Calligraphie latine » – SAEP, 1999.
– « L’Evangile selon Thomas »,
–  » Le Cantique des Cantiques »,
–  » Le Cantique pour Nathanaël »,
–  » L’Evangile de Jean »,
–  » Six Koâns Zen »,
–  » 36 Quatrains d’Omar Khayyam »,
–  » Vent des Royaumes » de Ségalen,
–  » Haiku de Maîtres japonais »,
–  » Delphikon » de Jacques Lacarrière,etc….
 » Dans la tradition juive, les lettres créent le Monde,
et renvoient à l’origine de l’univers et des hommes.La métaphysique, la cosmogonie, la philosophie ou
l’anthropologie passent aussi par le canal de l’alphabet.Frank Lalou, calligraphe, est depuis longtemps subjugué
par la puissa&nce et la cohérence graphique de ces 22 lettres
qui ne sont pas uniquement des outils destinés à transcrire
une langue.Après avoir retracé l’histoire encore mystérieuse de leur évolution,
depuis les emprunts aux hiéroglyphes égyptiens jusqu’à l’hébreu
moderne, l’auteur consacre plusieurs pages à chacune d’entre elles
pour expliciter leurs mutations graphiques, leur place dans la tradition
juive, et leur symbolisme d’une extrême richesse…Un chapitre tout-à-fait inédit, consacré à l’histoire de la typographie
hébraïque et écrit par Bernard Laidin, vient compléter cette étude. »(Alternatives)
La Façade : Entrez par la rue de la Roquette et vous découvrirez la paroi
de verre et son écriture. Haute de 20 mètres et large de 11 mètres, elle est
constituée par trois couches de verre.Celle du milieu est un verre épais légèrement verre d’eau. Il constitue le
support où sont gravées les citations du Nouveau Testament, lumière de
la Bonne Nouvelle pour les chrétiens.Constituée de 22 éléments, cette façade est l’oeuvre du verrier
Guillaume Saalburg.
L’écriture est de type « boustrophédon », réalisée par Frank Lalou.Chaque lecteur peut lire une ligne sur deux.
La ligne qu’il ne peut lire n’est pas de l’hébreu, mais celle d’un autre texte du Nouveau Testament. qu’il pourra découvrir de l’autre côté de la vitre.Ainsi, de l’extérieur, la Bonne Nouvelle peut être lue par tous, mais il faut entrer dans l’église pour en découvrir une autre partie. A l’extérieur les textes proposés sont des fragments des Evangiles synoptiques : Matthieu, Marc et Luc.A l’intérieur, ce sont des fragments de l’Evangile de Jean et des lettres de Saint Paul.
Les textes de la façade de la rue du Commandant Lamy sont tirés de l’Ancien
Testament.La ligne du bas rappelle des lieux bibliques, celle d’au-dessus, des noms de
personnages bibliques.La troisième, les livrs de la Bible, et celle du haut, les noms des Prophètes.La tour d’angle fait la liaison entre l’Ancien et le Nouveau testament avec un texte
du prophète Michée et le Psaume 150.La calligraphie est aussi celle de Frank Lalou.
  

ABDALLAH AKAR, L’ORIENT INTERIEUR

Peintre-calligraphe, issu du désert, gage d’humilité et de sagesse, qu’il partage par son trait nomade et sobre, invite au voyage intérieur.

DIMASQ (c) Abdallah AKAR

Né à Tunis en 1952, il apprend la calligraphie auprès du Maître irakien Ghani EL ALANI.
Sa carrière artistique commence en 1986 avec sa première exposition publique.Basé dans le Val d’Oise (95), Abdallah AKAR se fait connaître chaque année en France et à l’étranger dans des manifestations personnelles et collectives.Depuis 1993, il enseigne la calligraphie à l’Institut de Monde Arabe (IMA), pour lequel il a réalisé un logo, et au Comptoir des Ecritures (rue Quincampoix), à Paris.
Il donne aussi des conférences et des stages.Son oeuvre est résolument artisanale : à côté du papier et de la toile qui lui sont naturels, toujours en recherche, il s’ouvre à de nouveaux supports qui l’orientent vers un travail sur le bois, le textile, le métal, le verre, et le land-art, pour notre plus grand bonheur.

Ses sites : http://www.abdallah-akar.comhttp://www.abdallah.akar.freee.fr

MOUALLAQATS (c) Abdallah AKAR

Ecriture coufique par Abdalla AKAR.
Sa reconnaissance passe aussi par les publications suivantes :- 2007 : LES POEMES SUSPENDUS aux Editions Alternatives.- 2004 : LES SEPT DORMANTS, ouvrage collectif, chez Actes Sud (hommage aux 7 moines de Thibirine en Algérie).- 2002 : LES CHEVAUX DU VENT – Edition Martelle.

– 1999 : LA POESIE ARABE, « Petite Anthologie », édition Mango Jeunesse.

– 1996 : MAURITANIE de M. Tournadre, éditions Sépia.

etc.

« L’écriture arabe est la dernière des écritures sémitiques occidentales, qui dérivent toutes de l’alphabet invente par les Phéniciens 2000 ans avant J-C.A l’époque pré-islamique, les peuples arabes étaient essentiellement des bédouins, des nomades.(…) ils s’appuyaient dans une grande mesure sur la tradition orale(…).
La poésie, si chère à leur coeur, étaient leur seul moyen d’expression littéraire.
Les poèmes étaient leurs archives (diwân) : ils renfermaient leur science, leur histoire, leur sagesse, leur philosophie.Les chefs rivalisaient en poésie, chacun soumettait ses oeuvres aux critiques et aux connaisseurs. Ils poussèrent l’émulation jusqu’à suspendre leurs poèmes aux angles du sanctuaire de la Ka’aba (la Mecque), demeure de leur ancêtre Abraham, et but de leurs pélerinages.Ces chefs-d’oeuvre furent confiés à l’écriture, et eurent l’honneur d’être inscrits en lettres d’or. On les appelait AL-MU’ALLAQUAT, c’est-à-dire poèmes suspendus. »
(…)
(c) Abdelmalek Benseddik

HADRAH, la Présence immanente (c) Abdallah AKAR

« Dans un geste de haute ligne, Abdallah Akar hisse ses Moua’allaqât, tissus impérissables, vêtements animés de Dieu. »(…)Quatre voilures s’abaissent lentement jusqu’à terre. Pour contenir le nom de Dieu, Abdallah Akar a voulu une habitation textile. C’est un sanctuaire
mais c’est un bivouac. Une seule brise et ce serait l’envol.Bien sûr, il y a les pas de Dieu dans son jardin : dix fois dix empreintes de Ses pas sur des carreaux de terre où passe tout le nuancier du ciel.
(…)
Rectitude, magnificence, lignage (mémoire de ces lins où couraient les lettrages coufiques) : hautes hampes qui signez le nom qui est au-dessus de tout nom, par le calame d’Abballah Akar, vous habitez un campement d’avant l’aube, provision de miel pour la route. »(c) Gérard BOYER

« Symbole visuel, véhicule du message divin, reflet du monde de l’au-delà, insigne du pouvoir, écrin enfermant des mystères indéchiffrables par les mystiques et les poètes, outil de la connaissance, l’écrit, et plus spécialement la calligraphie, est, dans le monde de l’Islam plus que dans aucun autre, omniprésent et sacré. » ( A.B)
(…)
« Pour ma part , -explique Abdallah Akar- la calligraphie, dans ses formes, ses styles, ses expressions, ne doit plus se limiter à puiser ses inspirations dans le divin, le sacré, le métaphysique, l’ésotérique. Il n’y a pas de mystère, il n’y a pas de secret. La perfection artistique est toute relative : elle n’est pas la perfection en soi. L’inaptitude à l’exercice d’une technique n’affecte pas la foi ni les qualités d’une personne…
Enfin, pour parvenir à la régularité, à la précision, à l’élégance, il faut travailler. »Son travail honore les poésies de Prévert, Eluard, Aragon, Césaire, Brecht, Al-Chabbi, Darwich,…
« Ce sont des portes, ce sont des lames. Les Damascènes appelaient « giohar » le rutilement qui signait leurs lames. Des moires.Dans son exercice, le maître-fourbisseur devait ajouter et encore ajouter : huile de sésame, éventail de plumes, cendres de tabac, sels des montagnes Druzes.Le soleil ne lui valait rien. Les chauffes se faisaient avant l’aube.

Sahara tunisien (c) Wikipédia

Ensuite, cela tranchait y compris un mouchoir de soie lâché dans l’air que les cavaliers, au galop poursuivaient. Cela tranchait.Abdallah AKAR, lui, fourbit les mots. Dans un franchissement du métal, il parle. Il actualise le vers trois fois millénaire : « De leurs épés, ils forgeront des socs et de leurs lances, des faucilles. »

(c) G. BOYER

NOTRE CONCEPT, LA ROSE DE DAMAS

DIMASQ - Rosace originale d'Abdallah AKAR

UN ART DE VIVRE SPIRITUEL

Lundi 11 Février 2008

 

DIMASQ – Rosace originale d’Abdallah AKAR

Invitez l’esprit de Grenade à la maison.

Les objets d’art spirituels issus des trois cultures méditerranéennes singularisent et harmonisent votre intérieur selon vos choix.

Partagez avec vos proches et vos amis ce nouvel art de vivre.

Panneau Grappes de raisin, Syrie 17° siècle, Musée du Louvre (c) JASTROW, Wikipédia

DIMASHQ (Damas) est l’une des villes les plus anciennes de l’humanité, bâtie au 3° millénaire avant J-C, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Arches romaines du Temple de Jupiter, Dams (c) LUISVASSY, Wikipédia
Elle est une référence comme porte de l’Orient ancien, pré-hébraïque et pré-islamique.
Dôme Mosquée Nur-ad-Dîn, Damas (c)    , Wikipédia
Elle nous ramène à la Mésopotamie et à la religion des origines.Damas est cité pour la première fois dans le Livre de la Genèse XV, 2 par Abraham (Avram à l’origine, venant d’Ur en Chaldée) :
« Avram dit : Adonaï ! que me donneras-tu alors que je m’en vais sans postérité, et que l’intendant de ma maison est Eliézer de Damas (Damésseq Eliézer) ? »

Gravure d'après Gustave Doré, Bible, Abraham et Isaac portant le bois du sacrifice

Cette histoire vieille de 4000 ans environ donne un fondement patriarcal universel à notre mémoire, dont Damas peut justement se prévaloir.

Sans oublier Saül, grand pourfendeur des judéo-chrétiens de son époque, qui, sur la route de Damas, changea radicalement de chemin de vie, pour devenir Saint Paul, le père véritable du christianisme universel.

Gravure d'après Gustave Doré, Bible, saint Paul sur le chemin de Damas

En 1998, deux chercheurs du CNRS ont bien voulu nous faire bénéficier des résultats de leur recherche épigraphique sur Dimashq, de 800 av.J-C au XI° siècle ap. J-C. Vous les retrouverez à la fin de cette rubrique.

Mosquée des Omayyades, Damas (c) Bertil VIDET, Wikipédia

La mosquée des Omayyades, construite en 705 ap. J-C autour du Tombeau de Jean-Baptiste (Sidi Yahya pour les musulmans), cousin de Jésus, est le symbole-même de l’identité profonde et archétypale de cette Cité.

Trésor, Mosquée des Omayyades (c) LOFO7, Wikipédia

C’est dire qu’il serait vain de réduire et juger Damas aux péripéties politiques modernes du Moyen-Orient.

Arqala, poète local, disait que « Damas est un grain de beauté sur la joue du monde… »

Mosquée des Omayyades, Damas (c) Jerzy STRZELECKI, Wikipédia

Minaret de Jésus, Mosquée des Omayyades (c) Bernard GAGNON, Wikipédia

Aux carrefours des civilisations, des cultures, et des religions,
Damas créa des richesses que les Croisés ramenèrent en France au XIII° siècle
pour les implanter.

Ainsi, la rose de Damas devint la rose de Provins, qui se développa au même titre de la confiture de rose, et bien sûr des parfums.

La rose de Damas (Rosa Gallica) devint un symbole du raffinement de cette époque, grâce à l’apport fécond de l’Orient à l’Occident, qui y trouva maint avantages.

Le mandat français sur la Syrie en 1920 est un autre maillon de la chaîne qui nous relie durablement à ce peuple et à sa région.

Notre logo calligraphique, Dimashq en forme allusive de rose, créé par Abdallah AKAR en 1997, à l’occasion du projet présenté en final, témoigne de son exigence de qualité et d’intention.
En cette période de mondialisation et de standardisation forcées, le croisement et la contradiction culturelle vont de pair, notamment entre un certain Orient et un certain Occident.

Cette fois nous quittons l’ère des Patriarches, pour une époque proche de l’essor de la rose de Damas, celle de « l’âge d’or andalou. »

L’ esprit de Grenade, Séville, Cordoue, Tolède…L’Alhambra et ses jardins de roses et de fontaines.

La coexistance pacifique et féconde entre les trois cultures, chrétienne, juive et musulmane, dans la paix éphémère d’un équilibre des forces d’un Royaume hispanique en gestation.

Cette culture est décriée aujourd’hui comme un mythe par certains, et qu’importe ! Elle correspond à un degré d’âme unique et indispensable, et que nous appelons Présence, Shekhinah, Sakina. L’essence des trois cultures du Livre.

UNE GAMME ORIGINALE ET ACTUELLE D'OBJETS D'ART SPIRITUELS SIGNES
Un autre principe nous tient à coeur, la base même de notre concept, reposant sur la calligraphie.En Orient, celle-ci repose sur deux principes :
– le feu noir, le trait, la lettre, le texte ;
– le feu blanc, la page nue, l’espace, le vide.

En Occident, seul le premier point, le visible, l’emporte.
L’Orient, pour ce motif, renvoie davantage à la « dialectique visible-invisible. »

Et pourtant, ceux qui prient régulièrement dans les Livres, font l’expérience du rapport subtil et mystérieux entre Feu noir et Feu blanc, principe masculin et féminin, rigueur et miséricorde…dans la traversée du temps et de l’espace de leur vie.

FAIROUZ en concert 2001, Damas (c) Wissam CHIDIAK, Wikipédia

UNE GAMME ORIGINALE ET ACTUELLE D'OBJETS D'ART SPIRITUELS SIGNES
Dans le cadre du projet de livre Paix, Shalom, Salam, une série de compositionscalligraphiques intitulée La Rose de Damas par les artistes Abdallah AKAR et Frank LALOU, d’après une idée originale d’Eric LE NOUVEL.Cette étude fut transmise au Président Hafez EL-ASSAD, à l’occasion de son voyageà Paris en Juillet 1998, et au Président Jacques CHIRAC.Dans le même temps, Hélène LOZACHMEUR et Pierre BORDREUIL, épigraphistes et chercheurs au CNRS, membres du Laboratoire d’Etudes Sémitiques, nous ont fait bénéficierde leurs recherches épigraphiques relatives aux attestations anciennes du nom de DAMAS dans l’Antiquité. Qu’ils en soient remerciés chaleureusement.
Ecriture cunéiforme akkadienne, datée de 833-805 avant J-C. (Copyright V. DONBAZ, 1990)
cf. Deux stèles néo-assyriennes des musées d’Antakya et de Kahramanmaras.Annual of the Royal Inscriptions of Mesopotamia,
Projet Toronto 8, pp 5-24.Détail sur les lignes 4 et 5 : »…quand Samsi-Ilu, le Commandant en chef, marcha sur Damas… »(cf. Stèle de Pazarcik, verso)
Ecriture araméenne, datée des environs de 750 avant J-C.Reconstitution du nom de Damas, à partir des inscriptions figurant sur les harnais des chevaux de Samos du Roi Hazaël de Damas.
Ecriture araméenne ancienne, datée de 733 à 732 avant J-C.Conservée aux Staadtiche Museen zu Berlin.Inscription de Zengirli, statue qu’a érigée Barakkib pour son père Panammu,
fils de Barsur, Roi du Y’DY (cf. ligne 18).cf. E. SACHAU, Ausgrabungen in Sendschirli, 1893, pp.55-84.
Documents araméens du V° siècle avant J-C.Lettre VI, ligne 2 ; actuellement conservés à la Bibliothèque bodléienne (Oxford).cf. G.R. DRIVER, Aramaic Documents of the Fifth Century B.C
(Oxford, 1954).
Ecriture hébraïque datée des XI-X° siècles de notre ère.cf. Les Fragments Zadokites.Facsimilé des manuscrits de la Genizah du Vieux-Caire, conservés à la Bibliothèque de l’Université de Cambridge (Grande-Bretagne).Avec une introduction de Salomon Zeitlin, Philadelphie.
Collège Dropsie pour les Etudes Hébraïques. The Jewish Quaterly Review, 1952.
Cour des Lions (Alhambra) - Source : Wikimedia Commons

Cour des Lions (Alhambra) – Source : Wikimedia Commons
ADONAI(GEN. I, 2-4)VaYoMer ELoHim YEHi’OR WAYEHI’OR
Elohim dit : Que la Lumière soit. La Lumière fut.WaYaR ELoHiM ‘et Ha OR KiToB
Elohim vit que la Lumière était bonne.(Ps. 36, 10)]iKi îmekha mékor H’ahim béorekha nir-é ori[
(Elohim) dans Ta lumière, nous voyons la lumière.
UNE GAMME ORIGINALE ET ACTUELLE D'OBJETS D'ART SPIRITUELS SIGNES
(Jean VIII, 12)
Je suis la lumière du monde.(Jean XII, 36)Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de la lumière.

(Coran, XXIV-35, Sourate Nûr An Nûr)Dieu est la lumière des cieux et de la terre. Lumière sur lumière !
Détail du triptyque

Détail du triptyque
(Illustration : détail du triptyque « Paix, Shalom, Salam » réalisé par André Marzuk et Frank Lalou en 1997
pour une commande d’Eric Le Nouvel).

 

 

Oasis en Oman (c) Hendrik DACQUIN, Aka LOUFI, Wikipédia

Au carrefour des artistes et des cultures, la Rose de Damas est une oasis, un espace du passage.

DIMASHQ par Abdallah AKAR

En souvenir, d’Avram-Abraham, des Patriarches, Isaac et Jacob, sans oublier Ismaël, pour leurs nations nombreuses.

Agar et Ismaël dans le désert, Bible, Gravure d'après Gustave Doré